Les dix derniers maillots de champion du monde de cyclisme

Publié le 09/09/2022 Mis à jour le 14/09/2022

À chaque saison cycliste son champion du monde, retour sur les dix derniers maillots de 2012 à 2021 des champions du monde de cyclisme sur route élite hommes.

Avant de conclure cette saison 2022 et de découvrir qui sera sacré le dimanche 25 septembre prochain sur les championnats du monde de cyclisme à Wollongong en Australie, on revient sur 10 ans de maillots arc-en-ciel.

Entre réglementation de l’Union Cycliste Internationale et libertés prises par les équipementiers et les équipes difficiles de se démarquer. Pour autant à chaque champion du monde son maillot et son histoire. Le maillot vierge de tout sponsors lorsqu’il est remis par Santini et l’UCI au vainqueur mais dès les premières compétitions c’est à l’équipementier de l’équipe du coureur de le créer.

Alors il y a-t-il un maillot plus beau que les autres ?

#10 2012 – Philippe Gilbert / BMC Racing Team

En 2012, alors qu’il enchaine les saisons pleines Philippe Gilbert remporte tout naturellement le maillot arc-en-ciel dans le Cauberg à Valkenburg aux Pays-Bas. Arrivée mythique de l’Amstel Gold Race qu’il a remporté à 4 reprises durant sa carrière. Ce maillot est acquis lorsqu’il court pour l’équipe BMC Racing Team et à comme équipementier Pearl Izumi.

#9 2013 – Rui Costa / Movistar Team

Rui Costa devient en 2013, au terme d’un final haletant, champion du monde de cyclisme sur route en Italie. Appartenant à l’équipe Movistar Costa portera ce maillot arc-en-ciel produit par Nalini pendant le Tour de Lombardie et le Tour de Pékin avant de signer en 2014 chez Lampre-Mérida.

#8 2014 – Michal Kwiatkowski / Omega Pharma – Quick-Step

En 2014, le polonais Michal Kwiatkowski est venu parachevé sa plus belle saison d’un titre de champion du monde acquis à Ponferrada en Espagne. Il remportera deux victoires avec ce maillot arc-en-ciel sur les épaules avant de devenir un équipier de luxe pour ses leaders, peu importe le terrain. À cette époque, c’est Vermarc qui était l’équipementier maillot de l’équipe belge Omega Pharma – QuickStep.

#7 2015 – Peter Sagan / Tinkoff – Saxo

2015, le début de l’ère Sagan et de son style caractéristique. Le slovaque acquière le premier de ses trois titres à Richmond aux États-Unis. Alors dans l’équipe Tinkoff – Saxo, il se présente avec un maillot arc-en-ciel assortis d’un cuissard… blanc, c’est la dernière fois que vous verrez ça. C’est Sportful, le fabricant italien partenaire de l’équipe mais également de Peter Sagan personnellement qui avait pensé à cet ensemble.

#6 2016 – Peter Sagan / Tinkoff

En 2016, Peter Sagan surprend les purs sprinters après une course marquée par les bordures au Qatar. Il glane ainsi son deuxième maillot arc-en-ciel. Un maillot toujours fabriqué par Sportful qui connait une légère évolution avec le nouveau logo de l’UCI et le retrait de Saxo dans le naming de l’équipe Tinkoff. Cette année là, il est également sacré champion d’Europe mais ne portera pas le maillot pour privilégié celui de champion du monde.

#5 2017 – Peter Sagan / Bora – Hansgrohe

La passe de trois, l’exploit de Peter Sagan à Bergen en Norvège. Pour la troisième année consécutive, le slovaque portera le maillot arc-en-ciel bien qu’il ait changé d’équipe et rejoint la formation allemande Bora-Hansgrohe.

 

#4 2018 – Alejandro Valverde / Movistar Team

À 38 ans, le vétéran espagnol Alejandro Valverde remporte pour la première fois de sa carrière le maillot de champion du monde. Un maillot arc-en-ciel acquis en Autriche à Innsbruck alors qu’il est membre de l’équipe Movistar. C’est Endura, l’équipementier de l’époque de Movistar qui à fabriqué ce maillot irisé.

#3 2019 – Mads Pedersen / Trek – Segafredo

Mads Pedersen, un champion comme on aime. En 2019, il remporte sous la pluie le championnat du monde à Harrogate en Grande-Bretagne. Il a pu savourer ce maillot arc-en-ciel au sein de l’équipe Trek-Segafredo fabriqué par Santini.

#2 2020 – Julian Alaphilippe / Deceuninck – Quick Step

Un final rapide conclut sur le circuit de formule 1 de Monza en Italie a vu le français Julian Alaphilippe s’imposer. Un premier maillot arc-en-ciel pour la France depuis 1997. Une récompense pour le français après trois saisons de haut-niveau au sein de l’équipe Deceuninck – Quick Step.

#1 2021 – Julian Alaphilippe / Deceuninck – Quick Step

Avec ce deuxième titre de champion du monde conquis en Belgique, Julian Alaphilippe est rentré dans la légende du sport français. Cette victoire acquise en costaud et avec panache lui a permis de porter une année de plus ce maillot arc-en-ciel. Un maillot toujours fabriqué par l’équipementier belge Vermarc fidèle partenaire de la formation de Patrick Lefebvre.

Porter ce maillot arc-en-ciel est beaucoup plus symbolique que de recevoir la médaille. Qui remportera ce maillot irisé en 2022 ? Réponse le dimanche 25 septembre.

Aucun commentaire pour le moment

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites anonymes. En savoir plus Ok