Santini aux petits soins des leaders du Tour de France

Publié le 05/08/2022 Mis à jour le 07/12/2022

Être fournisseur officiel de la Grande Boucle demande des obligations. Santini a mis son savoir-faire au service des porteurs des maillots distinctifs lors du dernier contre la montre du Tour de France 2022.

« Fait à la main et testé par les champions » c’est comme cela que Santini a communiqué sur les combinaisons spéciales portées par Jonas Vingegaard le maillot jaune du Tour de France 2022 et Wout Van Aert combinaison verte du meilleur sprinteur sur les épaules à la veille des Champs-Élysées.

Pour la première fois, Santini a pris les commande des maillots distinctifs du Tour de France. La marque italienne a équipé les maillots jaunes, verts, blanc et blanc à poids rouges tout au long des 21 étapes ce qui lui a valu un investissement complet sur les 3 semaines de l’épreuve. Cela s’est notamment caractérisé par la présence de couturières Santini auprès des coureurs de l’équipe Jumbo-Visma, Jonas Vingegaard et Wout Van Aert et bien évidemment du maillot blanc TadejPogacar (UAETeamEmirates) pour leur confectionner des combinaisons sur-mesures.

En effet le cyclisme est un sport d’endurance mais également d’aérodynamisme, la victoire d’étape se joue parfois aux millimètres, à quelques dixième de secondes. Lors du Tour de France 2022, la 20e étape était un long effort solitaire, un contre la montre de 40,7km entre Lacapelle-Marival et Rocamadour. C’est alors que les couturières de Santini se sont entretenus avec les 2 coureurs pour déployé le savoir faire et l’expérience made in Italie.

Ces combinaisons portées par les coureurs lors des contre la montre mais également courant lors des étapes classiques sont fondamentales pour la performance aérodynamique. « Il est essentiel que les combinaisons s’ajustent au corps, comme une seconde peau, que les plis et les coupes s’adaptent au corps de l’athlète » explique Monica Santini, Directrice Générale de Santini.

Ce travail est réalisé directement sur le corps des athlètes où lorsqu’ils sont en position les couturières peuvent noter les ajustements à faire. Rien n’est laissé au hasard puisque le travail est même réalisé deux fois pour vérifier et valider les modifications.

Aucun commentaire pour le moment

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites anonymes. En savoir plus Ok