Guide

Quelles sont les différentes parties d’une chaussure de vélo ?

Publié le 25/07/2022

Les matériaux, les caractéristiques et le port d’une chaussure de vélo ont un impact direct sur le confort et vos performances pendant vos sorties à vélo. Dans ce guide, on vous aide à les comprendre les parties les plus importantes du mieux possible.

LES COMPOSANTES D’UNE CHAUSSURE DE VÉLO

Beaucoup de termes techniques sont utilisés pour définir les composantes d’une chaussure de vélo. Si les termes techniques ne sont pas connus, il est parfois difficile d’associer une technologie à la partie de la chaussure.

.
La Semelle extérieur

Facile à savoir, c’est la semelle qui se retrouve directement en contact avec la cale. Les semelles des chaussures de vélo sont très rigides afin d’offrir le maximum de transfert de puissance. Elles sont généralement en nylon ou en fibres de carbone. Les chaussures de gravel ajoutent à cela un renfort en caoutchouc pour faciliter le déplacement et renforcer la durabilité. Les chaussures de vélo avec des semelles carbones sont les plus légères.

.
La semelle interne

C’est le composant interne de la semelle de la chaussure. Lors de la fabrication elle est cousue/collée à la tige autour de son moule afin d’être assemblée par la suite avec la semelle extérieure.

.
La tige de la chaussure

Il existe plusieurs termes pour définir la tige d’une chaussure. On retrouve également : l’empeigne ou le mesh. C’est la partie principale de la chaussure. C’est celle qui enveloppe le pied et qui lui permet de le faire respirer. Elle peut être en matériaux synthétiques ou en cuir. Elle rassemble plusieurs pièces cousues ensemble afin de composer la tige complète. Au fur et à mesure que le prix d’une chaussure augmente, les matériaux employés pour l’empeigne deviennent plus légers et plus techniques et offrent plus de fonctions, comme une doublure anti-dérapante au niveau du talon.

.
Système de serrage

Il existe plusieurs systèmes de serrage sur les chaussures de vélo. Les systèmes à lacets offrent le plus de contrôle sur la répartition de la tension sur le pied, ils sont de retour sur le devant de la scène depuis deux ans. Ils sont privilégiés lorsqu’un cycliste recherche du confort. Le système micrométrique, composé de guide, fils en nylon et disques, reproduit cette caractéristique en moins compliqué et plus rapide. On peut encore retrouver des scratchs sur certaines chaussures.

 

Aucun commentaire pour le moment

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites anonymes. En savoir plus Ok